Présentation UTL Quimper
 
Conférences et exposés
 
Voyages d'études
 


- Henri-Georges Clouzot -

Journaliste, puis scénariste, Clouzot s'impose dès son premier film, L'Assassin habite au 21, comme un cinéaste majeur. Il y affiche déjà son attirance pour les forces du mal, pour l'analyse sans concessions des rapports humains.


Le Corbeau (1943), dans lequel il dénonce la pratique, très en vogue sous l'Occupation, des lettres anonymes, lui coûte cher à la Libération. Clouzot est condamné à une interdiction professionnelle qui le tient éloigné des studios de 1944 à 1947.


Quai des Orfèvres (1947), Le Salaire de la peur (1952), Le Mystère Picasso (1956) constituent des pièces maîtresses du cinéma français.


Brillant représentant de la Tradition de la Qualité, Clouzot s'attire, au milieu des années cinquante, les foudres des jeunes critiques des Cahiers du Cinéma, futurs réalisateurs de la Nouvelle Vague  Ils lui reprochent de faire un cinéma commercial, sans âme ni style, de ne pas être un auteur. Ces accusations infondées, ainsi que la maladie, l'éloignent lentement du monde du cinéma, d'autant que La Prisonnière (1968) est un échec sur lequel sa carrière se clôt.
 



Université du temps libre de Quimper - Maison des Associations, 53 Impasse de l’ODET, 29000 QUIMPER