Trois procès de rupture

Description

 

A Guilloux 

 

 - Trois procès de rupture -

Introduction : Procès de rupture ou procès de connivence

Trois procès emblématiques : Un philosophe, Socrate. Le fondateur d’une nouvelle religion, Jésus. Un roi accusé par des républicains, Louis XVI.

Comment défendre l’indéfendable ?

1./ Le procès de Socrate

  Neutralité de la source littéraire ?

Le contexte : Le siècle d’or de la Grèce antique. L’opinion publique rejette les élites.

Une incroyable liberté d’esprit Découverte de la physique, la médecine, l’astronome, la nature, la minéralogie… Les sophistes. La « maïeutique ». Socrate l’« idole des jeunes »…

 La procédure pénale à Athènes.

 La défense de Socrate : une provocation.

 Condamnation pour « crime d’opinion ».

2./ Le procès de Jésus

 Les sources. Neutralité ? Un évangile apocryphe.

Le contexte : Une conquête récente de Rome ; Les zélotes.

Que reproche-t-on exactement à Jésus ? Ambigüité des griefs.

Un procès romain et non juif.

 La défense ratée de Jésus.

3./ Le procès de Louis XVI

 Des sources indiscutables aux Archives Nationales.

 Le contexte historique : Varennes, la guerre aux frontières, le drame du 10 août.

Fallait-il observer des règles de procédure pénale ? Opposition de Robespierre. Ambivalence.

 Quelles accusations ? L’armoire de fer des Tuileries.

Le procès devant la Convention. Partialité des députés.

Défense maladroite du roi mais habileté de ses trois avocats.

Sauvegarder les apparences. Les trois questions posées à la Convention.

La division de l’assemblée et le vote de la mort.

CONCLUSION

La tentation de s’affranchir de toute forme. Les procès de Moscou, entre 1936 et 1938, celui de Ceausescu au terme de sa cavale à la Noël 1989.

Quelles chances de s’en sortir ? Aucune, sauf à se renier ?

BIOGRAPHIE

Monsieur Alain Guilloux, spécialiste en droit pénal, est un ancien membre du Conseil de l’Ordre. Il est avocat honoraire et ancien bâtonnier du Barreau de Vannes.

Elu au bureau de la Conférence des Bâtonniers de France et d’Outre-Mer, il en fut le secrétaire général, puis le vice-président. De 2008 à 2010, il effectua plusieurs missions de représentation de la Conférence au CIB (congrès de l’International Bar Association) : New-York, Togo, République du Congo.

Depuis qu’il a pris sa retraite, en 2010, il partage bénévolement sa retraite dans un esprit humanitaire : avec l’association ASF (Avocats sans frontières) il a effectué plusieurs missions en Tunisie et au Burundi notamment. En 2016, il participa à une mission humanitaire auprès des réfugiés demandeurs d’asile (Ile de Lesbos en Grèce).

 

Détail
Thème
Justice
Conférencier
Alain GUILLOUX
Prix
Gratuit pour les adhérents
Date
19/01/2023 14h30
Lieu
Cinéville
Durée
02h00
Nombre de place
484